CDT 14 : Grand Lake – Steamboat Springs

CDT 14 : Grand Lake – Steamboat Springs

4 jours, 96mi/154km
Après Grand Lake, le chemin décrit une forme de boucle de 40km à l’intérieur du parc national des Rocheuses (Rocky Mountains National Park). Comme il faut un permis pour y bivouaquer, la plupart des CDTers voulant la parcourir le fait en une journée ; il y a aussi une variante permettant de couper la boucle. Anchor et moi décidons de faire la boucle en une journée, puis de faire du stop pour revenir dormir à Grand Lake (j’ai déjà dit à quel point j’aimais un vrai lit ? et la poste n’est ouverte que lundi, donc nous avons une bonne excuse). Vu que c’est une bonne idée, Walkie-Talkie décide de rester avec nous.
Nous partons donc de bon matin sous un ciel couvert. La météo prévoit des passages orageux, et le milieu de la boucle se fait loin au dessus des arbres, donc nous espérons pouvoir réaliser ce qui aa été prévu dans de bonnes conditions sous peine de devoir faire demi-tour (parce que les orages du Colorado ne rigolent pas). Durant la montée, nous croisons des biches et des wapitis qui, parc national oblige, ne sont pour une fois pas farouches. Juste après avoir dépassé la limite des arbres, il se met à pleuvoir, puis la grêle et la neige s’en mèlent. Comme il n’y a pas d’orage, nous décidons de continuer en allant assez vite. Nous traversons un beau plateau sommital entre deux fronts orageux, et l’orage éclate pour de bon alors que nous sommes de retour dans la forêt. Il ne pleut pas trop, mais pendant environ une heure la vallée résonne sous les coups de boutoir du tonnerre. On est bien content de ne plus être en haut… En bas de la vallée, nous croisons plusieurs femelles orignal et leurs petits. Ces cervidés sont les plus grand au monde, mais qu’est-ce qu’ils sont moches !
Le stop se fait assez facilement, mais le gars qui s’arrête n’a qu’un seul siège. A que cela ne tienne, Anchor et moi iront dans la benne arrière de son pick-up, et nous laisserons Walkie-Talkie faire la conversation. Notre chauffeur nous dépose directement à l’auberge, où nous retrouvons Icepus.
Nous mangeons tous ensemble au restaurant, et après une bonne nuit il est temps de repartir pour de bon. Walkie-Talkie part très tôt, Icepus vont faire la boucle alors qu’Anchor et moi trainons un peu avant de repartir (nous devons passer à la poste pour récupérer nos bounce boxes), et nous avons un peu de mal à trouver une voiture (environ 30 ou 40 minutes d’attente), donc il est finalement assez tard quand nous commencons à marcher. Ce n’est pas un souci, car à une quarantaine de kilomètres de nous se trouve Parkview Mountain, la dernière montagne de plus de 12000 pieds (3650m) que nous devons grimper au Colorado, donc nous devons camper avant. On en est à un point où les journées de 35km nous paraissent courtes.
Comme souvent lorsque l’endroit où dormir est défini par le terrain, nous retrouvons un autre randonneur. Cette fois-ci il s’agit de MacGyver, un tchèque que j’ai rencontré plusieurs fois depuis Lake City et qui était à Grand Lake nors de notre première nuit. Le lendemain lors de notre réveil il est déjà parti, mais nous le rattrapons au sommet. La vue y est fantastique : le sommet est le plus haut du coin et notre regard porte à des dizaines de kilomètres dans toutes les directions. Au sud nous pouvons voir les hautes montagnes du Colorado, d’où nous venons. Au nord le terrain est plus doux, mais loin d’être plat. Finalement la suite du CDT ne sera pas si facile, car si les montées seront peut-être moins longues, nos journées seront constituées d’une multitude de montées-descentes. Je préfère largement passer un vrai col avec 1000m de D+ d’un coup que trois montée de 300m, mais ici ce n’est pas comme ça.
Le reste de la journée est donc assez fatiguant, d’autant que nous ne sommes pas très loin de Steamboat Springs et nous voulons avoir le moins de kilomètres possibles à faire demain. Après une dernière montée sur une crête, nous retrouvons une vieille piste et commençons la très longue portion en direction de la route. Nous nous arrêtons alors que le soleil s’est déjà couché, après 52km de marche et à 29km de Steamboat Springs (enfin, de l’endroit où nous allons faire du stop).
Steamboat Springs est le seul endroit du Colorado où nous avons à marcher sur de la route goudronnée. Après avoir fini la descente sur la piste au petit jour, nous avons une quinzaine de kilomètres à faire sur une route peu passante. Encore une fois, nous ne faisons pas de stop (« continuous footsteps », cf. glossaire…) et nous devons marcher près de 2h45 pour rejoindre la route principale. De là il faut encore faire plusieurs kilomètres sur route, mais nous décidons d’aller directement à Steamboat Springs (il est midi, on a fait 30km, on a faim) et de revenir ici lorsque nous reprendrons le chemin.
Steamboat Springs est une station thermale ET une station de ski. Je vous laisse imaginer le prix d’une nuit ici. Nous restons un long moment au McDo pour faire nos plans, et finalement nous utilisons le bus (gratuit) pour aller dormir au camping (très cher). Nous ne savons pas encore si nous allons prendre un zero le lendemain.
Devinez quoi ? On a pris un zero. En fait, on en a même pris deux. On a retrouvé Snakefarm, et en partageant la chambre avec lui et un autre randonneur ce n’est pas si cher. Anchor doit recevoir un colis de Suisse, mais il n’est pas encore là le premier jour, et le second jour est passé dans une douce euphorie en mangeant des friandises suisses. Elle est pas belle la vie ?
Note plus ou moins importante : d’après mon relevé kilomètrique (relativement approximatif, mais qui donne une bonne idée), Steamboat Springs est la moitié de mon CDT.

24-06-2018
Biches

Wapitis

Wapiti

Après la grêle

Dur de perdre le sentier

De l’autre côté

Entre deux fronts orageux, le soleil

Troupeau de wapitis

Deux beaux mâles wapitis

Femelle orignal

Petite clairière

Femelle orignal et son petit

25-06-2018
Biche

Mâles orignaux

N’oubliez pas d’où vous venez…

Mais continuez à avancer

Circonvolutions

26-06-2018
Début de la montée vers Parkview Mountain

De plus en plus sec

On monte petit à petit

Mais ce n’est pas fini

Vue depuis le sommet

A peine en haut il faut redescendre

Il suffit de suivre la crête. Pas tant de dénivelé, mais ça fatigue.

Et ça continue

Petite pause Skittles – Photo prise par Anchor

Longue journée de marche

27-06-2018
Fin juin, c’est encore le printemps

Antilope

Je n’ai toujours pas vu de castor, mais ils sont bien là

Rabbit Ears

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *