Liste de matériel 2018

Liste de matériel 2018

Voici la liste du matériel que j’ai utilisé pour mes randos de 2018 (en dehors du CDT). Cette liste est une base sur laquelle j’ajoute, retire où change quelques éléments en fonction de la durée de la rando, la météo annoncée ou le type de terrain. Les modifications sont à la marge et cette liste est une très bonne représentation de ce que j’amène en général et ce que je trouve vraiment nécessaire à avoir.

Exemple de modifications possibles :

  • changer le haut pour plus chaud (polaire Forclaz 50 par ex) ou moins chaud (manche longue en mérinos par ex)
  • ne pas emmener les sur-moufles étanches si je ne pars que 3 jours avec de bonnes prévisions météo
  • adapter la capacité de portage d’eau
Objet Modèle/commentaires Quantité Poids sur moi Poids dans le sac
Portage et rangement
Sac à dos KS27Z 1 260
Sacoche ceinture 1 50
Sac compression étanche 1 26
Sac étanche 1 15
Bivouac
Abri Made in Bruno 1 228
Piquets 2 oranges D4 (10g/p) + 4 titanes (6g/p) 6 44
Matelas NeoAir XLite 1 365
Sac de couchage Cumulus quilt 400 1 578
Footprint Tyvek 1 60
Vêtements et accessoires
Chaussures Altra Lone Peak 3.5 1 500
Chaussettes marche 2 65
Pantalon 1 101
Sous-vêtement Caleçon long 1 45
TS ML 1ère couche Tropic Hoody Comfort II 1 236
Casquette 50
2nde couche Polaire Forclaz 20 D4 1 175
Rain-cut D4 1 197
Buff 1 33
Moufles Zpacks polaire 2 33
Sur-moufles étanches 50
Doudoune Cumulus Incredilite 1 377
Chaussettes bivouac 2 80
Pantalon bivouac 1 90
Cuisine et eau
Popotte Plastique couvercle vissable 1
Couteau Mini couteau suisse 1
Cuillère 1 7
Bouteille 1l 2 28
Pharmacie
Pastille eau 20 5
Smecta 6 10
Anti-douleur Doliprane 1000mg 10 10
Anti-inflammatoire Ibuprofène 10 10
Tire-tique Deux tailles 2 2
Brosse à dent + dentifrice 1 40
Lunettes 1 26
Electronique
APN Sony RX100M3 + SD 64Go 290
Frontale 1 40
Téléphone Samsung A5 2017 + 32G SD + étui 1 226
Ecouteurs Bose Sport 1 16
Powerbank 10000mAh 1
Chargeur USB Double 1 80
Câbles USB 1 micro USB + 1 USB C 2 30
Balise Spot Gen3 1 89
Autre
Bâtons 2 405
Duct-tape Sur bâtons 20
Scotch cuben + skytex 7
Total 1690 3367

 

Maintenant, reprenons tous les éléments un à un pour expliquer mes choix.

Portage et rangement

Sac à dos
Modèle : KS 27 Z de Kinpu-San, 260g
Le sac à dos se choisit en dernier, pour adapter sa taille en fonction du reste de la liste. Après pas mal de randos, je sais que moins de 30l me suffisent pour une autonomie de 5 jours (ou plutôt 4 + 2 demi-journées) dans des conditions normales. Si je dois porter plus de 2l d’eau ou si je prends un sac de couchage plus gros, forcément je change de sac.

Un sac léger, sans armature ni fioritures, me convient parfaitement. Il faut alors faire attention à le remplir correctement et avoir une liste légère.

Le KS 27 Z remplit ces critères, avec en plus un tissu résistant. J’ai ajouté un élastique devant pour éventuellement accrocher des trucs à l’extérieur (par exemple la toile de tente mouillée). Une grande poche principale de 25l, une poche sommitale de 1l, et deux fois 1/2l sur les côtés. Confort de portage bon jusqu’à 8 ou 9kg. Et il est beau (oui, ça compte).

Sacoche ceinture
Mon sac à dos n’en a pas. Selon mes vêtements et la durée de la sortie, j’en ajoute une pour mettre des barres céréales, les gants, etc. Si je porte un pantalon et/ou si c’est une sortie courte, je peux ne pas la prendre pour rester simple.

Sac compression étanche
Modèle : Medium-Plus Dry Bag (cuben) de ZPacks, 26g
Ce sac n’a pas vocation à être ouvert dans la journée. Il contient les affaires pour le bivouac qui doivent impérativement rester sèches. Tout autre système de protection contre la pluie est faillible, que ce soit un poncho ou un sursac à dos (spécialement un sursac : c’est presque inutile), donc le sac étanche est une pièce importante.

Basique, 8l, pour mettre sac de couchage, doudoune et chaussettes bivouac. Sur le CDT j’avais un sac en cuben de chez Zpacks et il s’est relativement laminé sur les côtés (probablement les frottements avec mon dos). En plus de ça les coutures étaient mal faites, donc j’ai envoyé un petit mail à ZPacks et il m’en ont redonné un.

Sac étanche
Modèle : Small Dry Bag (cuben) de ZPacks, 15g
Ce sac contient le petit équipement (électronique, chaussettes de rechange si jamais, etc.) qui ne doit pas être mouillé.

Basique, 2l. Pas de problème de lamination, mais probablement moins de frottements que sur l’autre. ZPacks m’en a quand même renvoyé un, donc merci à eux.

Bivouac

Abri 
Modèle : Hexabavette 1 (Skytex 32) de Bruno, 228g
Je préfère les abris simples, légers et compacts, et qui se montent avec les bâtons. L’habitabilité est un plus non négligeable sur la durée, notamment la possibilité de s’asseoir à l’intérieur et de se changer sans (trop) toucher les parois. Pour moi, les double-parois sont inutiles (trop lourdes et complexes pour le peu de gain que ça apporte). Je préfère avoir un sol à part vu que je dors régulièrement à la belle-étoile.

A part un souci de détente à l’humidité (et le manque de visibilité des haubans, mais c’est un détail), j’étais très content de l’abri de Bruno. Bonne étanchéité, belle gueule, résistance au vent honnête (je ne l’ai pas testé par très grand vent) : c’est un gros oui.

Piquets
Modèle : Piquets Ultralight de Decathlon, 10g
Pourquoi faire plus compliqué ? Il y a plus léger, mais j’ai essayé et je ne suis pas convaincu. Le gain en poids sera assez minime au détriment de la solidité. J’ai tordu quasiment tous mes piquets en titane, les piquets Decathlon n’ont pas bougés. Maintenant, je ne prends des piquets en titane que pour les endroits sans forces et sans problème si le piquet lâche (par exemple pour tenir une porte de tente).

Matelas

J’utilise deux modèles différents. Je les aime bien tous les deux, donc j’aurais du mal à les départager.

Modèle : NeoAir XLite de Thermarest, 365g
Je préfère les matelas gonflables car je dors sur le côté et les mousses ou autogonflants me font vite mal aux hanches. Par contre, attention aux trous… J’ai toujours des rustines avec moi (ou du seamgrip, ça a très bien marché la fois où les rustines ne marchaient pas).

Le NeoAir XLite est plébiscité, à raison. Il est très léger mais épais une fois gonflé (6cm). Il a la réputation d’être bruyant mais j’ai toujours trouvé que ça allait. Il est assez confortable, mais j’aurais préféré que les boudins soient verticaux pour limiter le problème de « chute » du matelas (qui n’est pas si large, surtout pour quelqu’un qui bouge beaucoup comme moi). Il a mis longtemps à être percé, mais une fois qu’il a commencé ça n’arrêtait plus et il est maintenant impossible pour moi de le réparer. C’est pour ça que je suis passé à un autre modèle (je voulais tester la concurrence).

Modèle : UltraLight Insulated Sleeping Pad de Sea To Summit, 480g
Modèle moins connu que le précédent, mais ayant la réputation d’être plus confortable même si moins épais (et un peu moins cher). Je confirme. Il se gonfle aussi plus rapidement, surtout si on conserve son sac (qui fait aussi sac de gonflage). Il utilise des cellules plutôt que des boudins.

Il a été percé une fois à la fin du CDT. Le trou était à la base d’une des cellules, et les rustines fournies avec le matelas ne tenaient pas (elles se décollaient petit à petit de l’intérieur, je pouvais voir l’air former une bulle sous la rustine). Finalement, j’ai mis du Seamgrip et ça a très bien tenu.

Sac de couchage / quilt
Modèle : quilt 350 de Cumulus (578g)
Le duvet a un bien meilleur rapport poids/isolation que le synthétique et une meilleure compressibilité. Il faut juste faire attention à ce qu’il ne soit pas humide et régulièrement le faire sécher au soleil (sur le CDT, au moins tous les 2 jours, et souvent tous les jours – un peu overkill, mais j’aime bien sentier mon quilt rendu rêche par le soleil).
J’utilise un quilt pour encore optimiser le poids. C’est aussi pratique par temps plus chaud, ça permet de s’en servir comme couette. Cependant, je bouge beaucoup donc parfois j’ai des courants d’air. J’aimerais bien tester une couette en duvet.
350g de duvets + ma doudoune me donne une température confort personnelle d’environ -2°. Cette température peut varier grandement selon les conditions (humidité, vent, fatigue, faim). Sur le CDT, j’avais froid à 5° dans cette configuration, c’est dire à quel point c’est variable.

Tapis de sol / Footprint
Pendant longtemps j’ai utilisé du Polycree. Quand mon morceau a définitivement laché, j’ai utilisé un poncho en cuben, mais je ne l’ai jamais utilisé en poncho et il était un peu limite en taille. Maintenant j’utilise du Tyvek recoupé assez généreusement pour avoir la place de mettre mes affaires à côté du matelas. Ca fait le job, rien à dire.

Vêtements et accessoires

Chaussures
Bon, je ne vais pas donner de modèle précis ici car chacun trouve chaussure à son pied. Au niveau du type de chaussure, je me dirige toujours vers des trails, idéalement légères et bien aérées.

Chaussettes de marche
Modèle : Hiker 1/4 Sock Cushion de Darn Tough
Elles portent bien leur nom : elles sont vraiment solides. Peu ou pas de coutures. Ce ne sont pas les moins chaudes, mais je les aime beaucoup. Et la garantie à vie est un gros plus (surtout aux US où c’est assez facile de trouver un magasin où les remplacer. Qu’elles soient trouées, usées, ou même brûlées (oui oui), elles seront remplacées gratuitement.

Pantalon
Modèle : Sahara Roll-Up Pants – Men’s, de REI Co-op
Plein de poches (presque trop), léger, solide. Petit plus : la possibilité de rouler le bas des jambes (maintien avec des boutons pression) pour le transformer en un short/pantacourt. C’est beaucoup plus pratique et rapide qu’un pantalon convertible. A environ 60$, c’est probablement le pantalon le plus cher que j’ai acheté, mais il les vaut.

Sous-vêtement
Modèle : un truc no-name de chez Wal-mart
J’ai pris un caleçon long pour limiter les échauffements entre les cuisses. Il fait le job, mais il n’est pas très respirant et sent vite assez fort. Il faudrait que je regarde pour le remplacer. Durée de vie d’environ 3000km, donc c’est plutôt honnête pour les 4$ qu’il a coûté.

Tee-shirt manche longue (1ère couche)
Modèle : Tropic Hoody Comfort II, de Patagoia (236g)
Léger, pas trop chaud, très bonne protection solaire grâce à la capuche et aux passe-pouces, qui sont aussi efficaces pour les matins un peu frais. Celui que j’avais sur le CDT a fini le chemin, mais il n’aurait pas pu continuer (on voyait à travers mon dos et les passe-pouces avaient plus de trous que je n’ai de pouces). J’ai racheté le même, mais j’ai l’impression que la coupe est légèrement différente : le col semble remonter un peu plus, ce qui fait que parfois ça appuie sur le bas de ma gorge. Je n’ai pas encore eu le temps de le tester vraiment, je verrais dans la durée. A part ça, c’est un super produit.

Seconde couche
Modèle : Polaire Forclaz 20, de Decathlon
Sèche très vite, apport thermique suffisant, assez compacte, le tout pour 5€ : rapport qualité/prix imbattable. S’il fait plus froid, je passe à la Forclaz 50.

Moufles
Modèle : moufles en fourrure d’opossum, de ZPacks (plus vendues) (33g)
L’apport thermique des moufles est bien meilleur que celui des gants, au dépend de la dextérité. Les rares fois où j’ai eu à les utiliser en été, j’ai rapidement eu trop chaud, ce qui est pas mal.

Sur-moufles étanches
Aucune idée du modèle. L’étanchéité est assez relative (en Islande mes mains étaient largement mouillées), mais ça reste une bonne protection contre le vent. Sans elles, si les conditions sont mauvaises (pluie + un peu de vent), les moufles sont quasi-inutiles.

Doudoune
Modèle : Incredilite, de Cumulus (377g)
La doudoune ne me sert qu’en statique, au bivouac et durant la nuit (je suis peux frileux en actif). Apport thermique important pour compléter mon quilt.
Ce modèle est assez populaire. C’est onéreux (neuf, on est dans les 150€), mais le rapport qualité/poids/prix est très bon.

Chaussettes bivouac
Modèle : Possum Socks, de ZPacks (80g)
Elles sont un peu volumineuses, mais pas trop lourde par rapport à la chaleur qu’elles peuvent m’apporter. Elles sont même parfois trop chaudes, donc selon la météo prévue je peux prendre une paire plus fine.
Pourquoi une paire si chaude ? Parce que si j’ai les pieds froids au moment où je me couche, alors je suis bon pour au moins 2h sans sommeil.

Pantalon bivouac
Modèle : caleçon no-name
Je n’ai pas froid aux jambes la nuit (même plutôt chaud à l’entrejambe, vu que d’habitude je dors avec les jambes écartées). Pour me servir de pyjama je prends donc une sorte de collant/caleçon féminin (L/XL). Pas besoin de plus.

Cuisine et eau

Popote
Modèle : boite en plastique de gelato Talenti
Je mange froid (plus facile, plus rapide, moins prise de tête, moins encombrant). Problème : pour que les pâtes (ramen) ou le couscous soient bons, il faut qu’ils trempent longtemps. Au début du CDT j’attendais entre 15 et 30 minutes avant de manger. Puis quelqu’un m’a donné une boite de gelato, et ça a changé ma vie. En milieu d’après-midi je mets mon repas (par exemple des ramens) et de l’eau dans la boite, je referme et la remet sans plus de ménagement dans mon sac. Le soir, mes ramens sont aussi bonnes que si elles avaient été cuites – même si elles sont froides.

Couteau
Modèle : faux couteau-suisse à 2€ dans un magasin de souvenir
Je me sers assez peu du couteau. Par contre, avoir avec le couteau une paire de ciseau (par exemple pour couper des pansements ou circulairement une rustine), une lime et une pince à épiler, c’est quand même super pratique. Le tout pour un poids dérisoir par rapport à ce que ça apporte.

Cuillère
Modèle : cuillère basique en plastique, Decathlon (malheureusement plus vendue, maintenant ils font plus lourd pour moins pratique)
Juste une cuillère basique. Pas besoin de plus.

Bouteille
Juste une bouteille, de préférence à goulot large pour pouvoir boire tout en marchant.

Pharmacie
Je vais au plus basique. Soit c’est un petit bobo et ça pourra attendre le retour à la civilisation, soit c’est plus grave et dans ce cas même avec du matériel d’hopîtal je ne ne pourrais rien faire.
Le smecta est peut-être superflu, mais je le prends suite à une mauvaise expérience.

Électronique

Appareil photo
Modèle : Sony RX100 III (290g)
Pour avoir juste quelques photos souvenirs, les smartphones moyen/haut de gamme font maintenant largement l’affaire. Pour ceux qui comme moi aiment faire semblant de faire des photos, le RX100 est l’un des meilleurs compromis taille/qualité d’image (mais c’est du haut de gamme dans le compact).

Frontale
Modèle : aléatoire
C’est encore un poste sur lequel je peux m’améliorer.

Téléphone
Modèle : Samsung A5
Bonne autonomie, résistance aux projections d’eau et de poussière : c’est un bon compagnon.
Défaut : c’est de l’USB-C, donc ça m’oblige à prendre un câble en plus.

Écouteurs
Modèle : Bose Sport
Bonne qualité sonore, mais surtout ils tiennent vraiment très bien l’oreille tout en restant confortable.
Gros défaut cependant : l’embout ne tient pas et j’en ai déjà perdu plusieurs. Il faudrait que je mette un point de colle.

Powerbank
Modèle : Jackery 10000 mAh
La plupart du temps trop grosse, mais permet de ne pas trop me soucier de mon autonomie. Avec je prends deux petits câbles, un micro-USB et un USB-C.

Chargeur
Modèle : aucune idée
Chargeur double, 2A minimum. Il faut pouvoir recharger le plus possible le plus rapidement possible tout en limitant le poids et le volume.

Balise
Modèle : Spot Gen 3
Cadeau de mes parents. Permet d’envoyer un signal « OK » par satellite quand je le souhaite, mais aussi un signal « pas OK » directement aux secours.

Autres

Bâtons
Modèle : ZPacks Carbon Fiber Poles
Ces bâtons sont légers et confortable à l’usage. J’aime la très grande poignée, et j’ai retiré les dragonnes.
Défaut : ils ne sont pas très solide et la pointe tombe rapidement. Une fois qu’elle n’est plus là, ce n’est qu’une affaire de kilomètres avant que le reste du bâtons soit attaqué. J’ai signalé ce problème à ZPacks qui m’a redonné une autre paire.

Bricolage
Un peu de duct-tape sur les bâtons, quelques bouts de scotch cuben pour boucher une éraflure dans la tente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *