CDT – Quelques chiffres

Voici quelques chiffres concernant mon CDT. Il a eu lieu du 7 avril au 1er septembre 2018, avec 5 jours passés dans l’Utah (en vacances de mes vacances).

Introduction et commentaires généraux

Tous les jours je relevais la distance en miles parcourue, arrondie à l’unité, en utilisant les données de l’application Guthook CDT. Avoir une mesure plus précise n’aurait pas eu beaucoup de sens vu que je ne prenais pas en compte les éventuels raccourcis (couper en hors sentier une boucle) ou détours (aller à une source 1km en dehors du chemin). La distance journalière n’est donc qu’une indication générale.

Le tableau en bas de page est peu intéressant, sauf pour quelqu’un voulant faire le CDT : il permet alors de voir quel été mon rythme sur une section donnée, pour voir à quoi s’attendre. Ce rythme de marche dépendant de plusieurs facteurs (envie d’arriver à une ville, maladie (notamment dans les San Juans), etc.), il faut le croiser avec mon récit pour qu’il soit intéressant.

Je vais essayer de comparer mes chiffres avec ce que j’ai pu voir chez les autres randonneurs (donc comparaisons au doigt mouillé). Cependant, je suis parti plus tôt que la grande majorité et je suis arrivé relativement tôt (je pense dans le premier tiers). Les gens que j’ai croisés sont donc ceux qui allaient « assez vite » pour me rattraper et qui ont eux aussi terminé assez tôt, donc ça peut biaiser ma perception.

Sur le chemin, toutes les distances étaient en miles. J’ai tout converti en kilomètres une fois de retour, mais quelqu’un souhaitant faire le CDT peut déjà se préparer à utiliser les miles (au final on s’y fait rapidement ; par contre je n’ai jamais réussi à  m’habituer aux pieds pour les altitudes).

J’ai passé 5 jours dans l’Utah au milieu, je les ai retirés des tableaux, graphes et calculs pour ne pas tout fausser. Nous étions tôt dans la saison et nous ne voulions pas rencontrer trop de neige, donc nous avons décidé d’aller faire un petit road-trip/randonnée dans l’Utah (cf. récit).

[xyz-ihs snippet= »CDT-menu »]

Distances et moyennes

Voici un tableau reprenant les distances parcourues par État ainsi que les moyennes associées. La dernière ligne correspond à la totalité de mon CDT. Il ne faut pas oublier que le CDT étant composé de multiples variantes, le kilométrage final varie presque systématiquement entre deux randonneurs.

Les colonnes sont État, Distance (D), Zéro/jour de repos (0), near-O (moins de 20km, noté n0), puis les moyennes.

[table id=4 /]

Zeros et neros

    • Nombre de zeros : 16.

C’est beaucoup, surtout que j’ai retiré 5 jours passés dans l’Utah. Je pense qu’habituellement la moyenne est autour de 10. Les jours de repos au début du Colorado (Chama, mais surtout Pagosa – où on est parti dans l’Utah) ont été pris par peur de rencontrer trop de neige. Plus généralement, j’ai été assez généreux avec les jours de repos parce que j’aime ça, je marchais avec des gens qui aimaient ça aussi, et parce qu’on était suffisamment en avance pour ne pas craindre l’automne dans le Montana.

    • Nombre de neros (moins de 20km/jour) : 19.

On essayait généralement d’avoir peu de kilomètres à faire pour arriver en ville. Idéalement, on voulait soit y prendre notre petit-déjeuner, soit au moins notre déjeuner, donc nous voulions faire moins de 20km (dépendant du terrain : 20km sur route et 15km sur sentier peuvent se faire avec la même durée). Comme nous avions souvent du mal à quitter les villes, nous avons fait un certain nombre de neros au moment de partir. Cependant, même en partant tard (jusqu’à 17h), nous essayions souvent de pousser un peu, donc nous avons régulièrement fait plus de 20km après un départ tardif.

Journées moyennes selon les états

Ma journée type (c’est à dire sans passage en ville et sans événement particulier) a variée durant ces 148 jours. Voici un petit résumé état par état :

  • Nouveau-Mexique : je suis parti tôt dans la saison, donc je n’avais aucune pression quant à mon rythme. De plus, mon corps et mon mental n’étaient pas encore prêts à enchainer les kilomètres. Une journée normale était entre 32 et 40km (20 et 25 miles). La distance était souvent dictée par l’espacement entre sources d’eau.
  • Colorado : la distance journalière était beaucoup plus dépendante du terrain (neige, dénivelé). Contrairement aux autres états, la situation pouvait changer radicalement d’un jour à l’autre. Il fallait aussi prendre en compte la possibilité de camper sous la limite des arbres (risques d’orages nocturnes) et l’altitude relativement élevée (toujours au dessus de 3000m et allant jusqu’à 4400m), qui rend les montées moins rapides. Ainsi, une journée normale était autour de 40km (25mi), mais pouvait varier entre 32 et 45km selon les circonstances.
  • Wyoming : on commence à prendre le rythme de croisière. Une journée normale est entre 40 et 48km (25 et 30mi), mais il est assez facile de faire plus sur certaines section (sauf dans les Winds, où 40km est déjà une bonne journée). Peu après l’arrivée dans le Wyoming se trouve le Great Divide Bassin, où le peu de dénivelé permet d’enchainer les kilomètres et où l’eau est rare. Les derniers jours dans le Wyoming se font dans le parc national de Yellowstone, donc les campements seront déterminés par les permis obtenus.
  • Idaho et Montana : même rythme (40-48km/jour). La section le long de la crête frontière entre l’Idaho et le Montana n’est pas si facile car plein de montées-descentes et de nouveau un manque d’eau. La fin du CDT est dans Glacier National Park, donc comme pour Yellowstone les permis vont déterminer les journées. Plus on va vers le nord plus il y a de dénivelé, donc généralement dans le parc les randonneurs non pressés essaient de faire dans les 40km. Ceci dit, vu que maintenant ont a les jambes qui vont bien il est possible de faire plus si souhaité. Il faut essayer de terminer avant mi-septembre ; fin septembre est aussi acceptable, au risque de rencontrer des chutes de neiges (cette année ça a commencé mi-septembre, et c’est pas drôle là-haut).

Moyennes journalières

Je pense que j’étais très légèrement au-dessus de la moyenne « des gens normaux », c’est à dire ceux qui veulent finir sans autre impératifs que d’arriver avant la neige. J’ai croisé des gens qui voulaient faire le CDT en moins de 100 jours, d’autres qui devaient/voulaient arriver avant le 20 août, d’autres qui voulaient faire CDT, PCT et AT la même année (oui, 10000km en moins de 8 mois). Bien sûr, tous ceux là allaient bien plus vite que moi. Si on ne prend pas en compte ce groupe, mon doigt mouillé me dit que la moyenne sans 0 moyenne est située entre 30 et 35km/jour, probablement vers 32km/jour. Cependant, il est très difficile de faire ces comparaisons car :
– peu de gens relevaient tous les jours la distance réellement parcourue (en prenant en compte les petites variantes)
– il y a beaucoup de variantes (officielles et non officielles), ce qui fait que deux personnes ont très rarement fait le même CDT

Graphiques

Le nombre de kilomètres par jour (avec moyenne sans 0 et moyenne sans 0 ni nero) (image cliquable):

Le nombre de jours par kilomètres (image cliquable) :

Kilométrage journalier

[table id=3 /]
 
[xyz-ihs snippet= »CDT-menu »]

1 Comment

  1. Phaco
    6 novembre 2020

    Bonjour,
    Merci pour votre blog super intéressant, par contre Aucun graphique ni tableau n’apparaît, pourriez-vous rectifier cela ça a l’air très utile pour préparer mon futur CDT…
    Merci,
    Phaco

    Répondre

Répondre à Phaco Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top