CDT : Budget

CDT : Budget

tl;dr : 1000$/mois.
Une question qui revient souvent, et qui peut aussi intéressé quelqu’un envisageant une thru-hike aux US, est de savoir quel est le budget. Dans cet article, je ne vais pas aborder le coût du matériel, qui fera probablement l’objet d’un article dédié.
Je donne les prix en dollars.

Éléments à prendre en compte

Orientation et planification

  • L’application de référence (plus de 90% des randonneurs l’utilisent) est Guthook CDT. 40$ pour le package avec toutes les sections.
  • Il y a beaucoup de variantes, certaines officielles (i.e. dans Guthook), d’autres non (Ley’s alternate, ou les variantes que chacun s’invente). La longueur officielle est 3014mi/4850km en 2018 (d’après Guthook). Quasiment personne ne parcourt cette distance : dans les fait, c’est plutôt dans l’ordre de 2700mi/4300km en moyenne, mais ça peut être bien plus bas si on choisit tous les raccourcis. La longueur de l’itinéraire est importante pour déterminer combien de temps sera passé sur le chemin. J’ai mis 5 mois.
  • Ne pas planifier trop longtemps en avance : le corps et le mental changent, et les besoins aussi. J’avais planifié les 2 premières semaines avant mon départ, et ça suffit largement. Globalement, avoir une planification souple est bien plus pratique et agréable.

Nourriture sur le chemin

  • Je comptais entre 10 et 12$ par jour. Je ferais un article détaillé sur la nourriture plus tard, mais en gros je mangeais de la « junk food »: ramens, thon, bonbons, nutella, jerky. C’est le régime le plus courant car c’est le moyen le plus pratique (peu cher, trouvable partout, peu lourd et/ou volumineux) pour avoir les calories.
  • Je n’avais pas de réchaud (je laissais tremper). C’est un choix personnel ; avoir un réchaud va ajouter quelques frais. Avoir un réchaud à bois est quasiment impossible au vu des risques incendies (très souvent interdit, et encore plus souvent très mal vu).
  • Il est assez difficile de manger équilibré ou d’avoir des besoins particuliers (végétarien, etc.). Beaucoup de « villes » n’ont qu’une possibilité limitée de ravitaillement, il faut donc prévoir des envois de colis (environ 12$/colis). Problème pour nous européens : il est assez difficile de gérer cette logistique si on n’a pas de la famille et/ou des amis aux USA pour envoyer les colis régulièrement. Un envoi en poste restante sera gardé jusqu’à un mois.
  • Il y a des villes où il est très difficile de se ravitailler, même en étant peu difficile. J’ai envoyé très peu de colis de ravitaillement, mais je pense qu’il faut compter au moins 3 ou 4 envois presque obligatoires, soit environ un colis par mois (12$) en moyenne. Quelqu’un de peu difficile ou de débrouillard peut faire sans.

Villes et logements

  • En moyenne on est en ville une fois tous les 5 jours. La tâche obligatoire est le ravitaillement. On peut aussi ajouter la douche et la lessive dans les corvées à ne pas oublier – même si c’est possible de les zapper. La lessive était souvent partagé entre randonneurs et ne coûtait pas grand chose.
  • J’ai dormi dans quasiment toutes les villes traversées. Du fait du temps passé à faire les corvées, j’aimais passer la nuit pour avoir le temps de me détendre. Prendre une chambre d’hôtel simplifie grandement la douche et la lessive.
  • Je suis parti seul, mais j’ai rencontré des gens : je n’ai jamais passé la nuit seul, ce qui permet de diviser les coûts. Nous avons été entre 3 et 6 dans les chambres d’hôtels. On prenait toujours le motel le moins cher et les nuits allaient de 50$ à 120$ (le Colorado est plus cher que l’Idaho), ce qui faisait une nuit à 28$ en moyenne.
  • Qui dit ville dit town food : nous allions toujours au moins une fois au restaurant. Selon la localisation et le choix, le repas pouvait aller de 7$ (MacDo) à 20$. En moyenne on mangeait pour 12$.
  • Les jours de repos étaient pris en ville. En moyenne un randonneur prend entre 10 et 15 zeros, soit environ 3 zeros/mois.
  • C’est un chemin « social », il est donc courant de sortir boire des bières quand on est en ville. Ce serait dommage de ne pas le faire, les États-Unis regorgent de micro-brasseries de qualité.

Matériel

  • J’ai usés 2 caleçons, 4 paires de chaussures et plusieurs paires de chaussettes. Ce sont les seuls objets que je devais vraiment remplacer régulièrement.
  • Je conseille l’utilisation de chaussettes Darn Tough. Très confortables, et surtout garanties à vie : elles sont remplacées si usées, trouées, ou même brûlées (testé). Il est assez facile de trouver un magasin pour faire l’échange.
  • Il faut prévoir l’achat ou le remplacement de matériel. J’ai acheté un drap polaire pour compléter mon sac de couchage et j’ai dû remplacer mon matelas.
  • Si on a pas de bases logistiques aux États-Unis, il faut avoir une bounce box contenant le matériel superflu pour la section en cours. Environ 15$/envoi, mais possibilité de la ré-envoyer sans payer si non-ouverte. Je l’ouvrais toutes les 3 ou 4 villes en moyenne, soit 1,5 fois/mois.

Transport

  • Le prix du billet d’avion varie. L’aller-retour m’a coûté environ 1000€.
  • Le transport au point de départ depuis Lordsburg coûte 100$.
  • Il est bien vu de proposer de payer l’essence pour les trails angels qui viennent vous chercher ou vous déposer.

Budget

Une fois tous ces éléments pris en compte, on peut établir un budget moyen.

Budget moyen

Voici le budget à prévoir pour un mois :

  • 300$ de nourriture pour le chemin, en retirant les repas pris en ville
  • 250$ de repas et sorties en ville
  • 250$ pour dormir en ville (6 passages en ville donc 6 nuits + 3 jours de repos donc 3 nuits = 9 nuits)
  • 50$ de frais divers : lessive, transport, envoi d’un colis (nourriture et/ou bounce box)
  • 150$ de matériel : principalement les chaussures, mais aussi le remplacement de matériel usé

C’est à dire 1000$/mois.
Ceci correspond à un budget « confort » : c’est à peu près ce que j’ai dépensé alors que je ne regardais pas vraiment à la dépense. Il est possible de réduire ça.

Réduire le budget

  • Passer moins de temps en ville : je suis du genre plutôt flemmard, et il serait facile de passer deux fois moins de temps en ville que je ne l’ai fait.
  • Moins sortir : une fois en ville, il n’est pas obligatoire d’aller au restaurant et/ou au bar à chaque repas. D’ailleurs, si vous voulez manger sainement, il est même déconseillé d’aller au restaurant.
  • Faire attention au matériel acheté (ce que je faisais) : autant pour certains objets, la qualité vient avec le prix (sac de couchage), autant pour beaucoup d’objets il est possible de prendre du moins haut-de-gamme qui fera très bien le boulot. Je ferais un article plus précis sur ma liste de matériel, mais quelques exemples peuvent être la polaire (7$), la protection contre la pluie (D4 rain-cut, 7€), le matelas si vous n’avez pas besoin d’un gonflable, etc.

Je pense que quelqu’un faisant vraiment attention à son budget peut descendre à environ 5 ou 600$/mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *